Coralie Gaudoux – Co-fondatrice de makesense

Vidéo

Coralie Gaudoux – Co-fondatrice de makesense

« Pour une gouvernance en miroir de notre ambition sociétale »

Résumé de la vidéo

Co-fondatrice de makesense , Aurélie Gaudoux a pu accompagner son organisation dans son formidable succès. Elle veille à lui permettre de conserver son identité tout en s’adaptant à sa croissance et à ses enjeux sociétaux. Comment être utile socialement tout en étant solide économiquement ? Comment conserver sa créativité tout en édictant des règles de fonctionnement ? Bref comment grandir sans se renier, bien au contraire.

Pas de règles pré-établies pour répondre à ces questions mais des convictions. D’abord que le monde de demain ne s’invente pas forcément avec les bonnes recettes du passé. Ensuite que la gouvernance peut-être partagée. Enfin que la confiance en chacun est essentielle au succès de tous.

makesense a donc fait le choix d’inventer sa propre route en s’inspirant notamment du modèle d’organisation Opale popularisé par Frédéric Laloux (Reinventing Organizations – Diateino – 2014).

Nous voulions entendre Coralie sur les éléments clés de la gouvernance chez makesense où pouvoirs individuels, dirigeants et managers n’ont pas leur place.
Nous en avons profité pour lui demander des explications sur une pratique peu répandue ailleurs : que chacun puisse décider de sa propre augmentation de salaire. Utopie devenue réalité mais aussi projet encore en phase pilote que Manager l’enchanteur suivra avec le plus grand intérêt.

Mieux connaître Coralie Gaudoux

Coralie Gaudoux, après un Master 2 de management à l’école de Management de Lyon, rejoint assez vite makesense après diverses expériences dans l’univers des entrepreneurs sociaux (à la Banque Postale, à « The Social Workshop » puis enfin à l’Avise).
Elle est aujourd’hui en charge de missions clés dans le développement et le succès de makesense .

A lire

La vocation de makesense : aider ceux qui veulent changer le monde en le rendant meilleur. Citoyens, entrepreneurs, entreprises, gouvernements… Pour relever les défis qui sont les nôtres, il faut certes de l’engagement, de la bonne volonté, de l’intuition et pleins d’autres qualités !
Mais, il faut aussi savoir travailler ensemble car on est mieux armés pour réussir quand les talents des uns se conjuguent à l’expérience et à la créativité des autres.
De cette idée simple et généreuse idée est née l’une des communautés les plus dynamiques et agiles de ces dernières années. Cette collaboration internationale a donné naissance à de nombreuses start up à succès et à des projets à fort impact.
Leurs thèmes de prédilection : l’éducation, l’alimentation, les déchets, l’agriculture ou l’égalité hommes/femmes. Leur ambition : être au cœur d’une démarche qui réconcilie efficacité économique et responsabilité sociale. Et pas question de sacrifier les aspirations individuelles sur l’autel du projet sociétal. Le chemin est aussi important que le but.
C’est la raison pour laquelle les comportements managériaux (et la gouvernance) mis en oeuvre sont inspirants et surtout réellement mis en oeuvre au quotidien. Sans dogmatisme mais sans compromission.

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Michel Sarrat 19 octobre 2018